C'est quoi une bague à entaille ? What is an intaglio ring?


Voici ma dernière acquisition, une bague en or jaune ornée d'une entaille sur cornaline figurant un profil masculin. Le corps de la bague est ajouré et ciselé à décor de rinceaux.

Elle est d'époque XIXe siècle.

Depuis la centaine de ventes aux enchères auxquelles j’assiste, j’ai tout de suite flashé sur les bagues à intaille. J’adore. Cette façon de marquer la singularité d’une pierre par la gravure, la finesse du travail, le symbole du thème gravé, le creusement de la pierre dure comme la cornaline ou la sardoine, tout me plait. C’est aussi une longue tradition qui n’a jamais quitté les joailliers et orfèvres, depuis l’Antiquité. Et puis c’est vrai, c’est une bague qui a toujours été portée par les hommes et ma force de conviction marche cette fois à l’inverse de l’habitude : que les femmes oublient les camées (qui à l’inverse de l’intaille sont des gravures en relief) et s’emparent de l’intaille ! J’ai bien peiné. Les enchères sur les bagues à intaille grimpent comme le singe à l’échelle et les prix d’adjudication dépassent de beaucoup les estimations faites par les experts. Dix fois la valeur haute de l’estimation est monnaie courante.

À force d’avoir été bien déçue de ne pouvoir acquérir telle ou telle pièce, je me suis fait ma propre explication. Il y a des collectionneurs d’intailles, dans le monde entier, et comme tous collectionneurs il sont prêts à mettre le prix de leur passion-obsession. Deux jours avant mon acquisition, j’avais raté une bague cachée dans une vente d’objets et meubles. Je me disais avoir une bonne chance d’être la seule à l’avoir tracée. Erreur, elle a atteint huit fois son estimation, l’intaille était belle mais tout de même sur un bague en métal ! J’en suis venue à penser que probablement je n’y parviendrai pas ou qu’il me faudrait beaucoup de patience. Petits miracles des ventes, celle-ci est passée entre les mailles. Elle n'a pas encore de nom et n’apparait pas sur mon site, je ne lui ai pas encore trouvé de compagne. Je réfléchis. Une autre bague à intaille ? Au prix d’une nouvelle attente. Ou quelque chose de totalement différent ? Pourquoi pas… Les dès sont lancés !

I just bought a cornelian carved ring with a man’s head. It’s called an intaglio. The setting, made of yellow gold, is opened and chiseled with foliage. It dates from XIX century.

I love intaglios, the way it marks an identity by its craving, the refined work, its symbolism. It comes from a long tradition ever since antiquity.

It’s a ring usually worn by men, so it makes me going at the opposite of my usual conviction that men have to dare wearing jewels : let’s women forget the cameos (which are embossed carvings) and let’s them wear intaglios!

It’s really difficult to buy intaglios. Prices go up and the hammer prices are much higher than the estimation value given by the assessors. After many failed sales, I found an explanation. There are intaglios private collectors from all the world, ready to put the price for their passion.

Last week I missed an intaglio ring lost in a furniture and fine arts auction sale. I thought it could be my chance. Error! The price jumped eight times its estimation price. The intaglio was gorgeous but still it was a metal setting…

I knew I had to be patient. But like a miracle two days later I got this beautiful one at a reasonable price. It does not have a name, and is not yet in my catalog. I have to find a companion. Another intaglio ring ? Not necessarily, it can be something very different which will match well. Dice rolling!

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle

CONTACT US / NOUS CONTACTER +33(0)681190587

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now